Le co-sleeping

 



Le co-sleeping


Le co-sleeping ou sommeil partagé est la pratique selon laquelle les parents dorment avec leur bébé dans leur lit. Encouragé par certains mais dénoncé par d'autres, le co-sleeping est au coeur d'une polémique où il devient difficile de s'y retrouver. Alors le co-sleeping, bon ou mauvais?

Le pour

Le tout premier avantage du co-sleeping est qu'il favorise l'allaitement : en effet, vu que Bébé dort tout à côté, pas besoin de se lever, d'arpenter le couloir, de faire l'effort de le soulever avant d'attendre qu'il se rendorme avant d'aller rejoindre ses draps chauds. En étant tout à côté, vous n'avez qu'à vous relever en position assise en le prenant dans vos bras, et le tour est joué ! Sans compter que le fait de ne pas devoir se relever plusieurs fois dans la nuit limite beaucoup la fatigue de la maman le lendemain.

Selon certaines études, le co-sleeping permettrait aussi au bébé de passer de meilleures nuits en étant rassuré par la présence de ses parents, eux aussi plus sereins d'avoir leur bébé à leurs côtés. Enfin, le fait de dormir avec son bébé évite l'assimilation "couchage = abandon" et évite donc les pleurs au moment de se coucher.

Le contre

La première raison qui encourage certains à mettre en garde les parents contre le co-sleeping, est le risque d'accident grave avec Bébé. En effet, d'une part les lits pour adultes ne sont pas du tout adaptés aux bébés qui peuvent chuter, se coincer contre le cadre du lit ou encore s'étouffer dans les oreillers ou dans les draps et les couvertures. D'autre part, les parents peuvent asphyxier leur bébé en se retournant sur lui en pleine nuit sans s'en rendre compte, ou bien le blesser gravement en lui donnant un coup violent. Certains spécialistes affirment aussi que le co-sleeping peut nuire au bon développement du bébé, l'empêchant d'être autonome en le rendant "dépendant" de ses parents pour s'endormir le soir. Le co-sleeping serait enfin néfaste car il empêcherait les parents de se retrouver le soir et cette privation d'intimité pourrait nuire au couple.

Le co-sleeping en toute sécurité

Si vous avez décidé de dormir avec votre bébé, veillez à bien tout prévoir afin de limiter le plus possible les risques d'accident. Dans un premier temps, adaptez votre literie : choisissez un matelas dûr – les matelas mous favorisent l'étouffement – et enlevez les oreillers, coussins et couvertures qui peuvent habituellement être sur votre lit. Si c'est possible, ajoutez une barrière pour que votre bébé ne tombe pas. Ensuite, couchez votre bébé sur le dos et ne partagez surtout pas votre couverture avec lui : laissez-lui son surpyjama et prenez garde à ne pas le recouvrir avec la couverture.

Le meilleur compromis reste de dormir avec son bébé dans sa chambre, mais en le laissant dans son berceau placé tout contre le lit. Cela permet de dormir avec lui tout en réduisant considérablement les risques d'accident.

(de enceinte.com)

Focus sur cette pratique qui crée la polémique… Et vous, êtres-vous plutôt pour, ou plutôt contre ? 

Commençons en avouant que quand bébé est arrive, peu importe les positions que l’on a sur le sujet, c’est un peu lui qui nous dicte sa loi ! Le cododo s’impose de lui-même lorsque l’on a un nourrisson qui se réveille plusieurs fois dans la nuit : tout simplement parce que nous nous rendormons avant lui ! 

Longtemps opposé à cet usage, le pédopsychiatre Marcel Rufo a révisé ses classiques pour finalement réaliser que le co-sleeping permet d’apaiser les bébés anxieux, et de les faire grandir sereinement, en se sentant entouré. L’erreur à ne pas commettre est celle de profiter de ces moments pour "fusionner" avec bébé. Le seul couple de la maison doit rester celui formé entre vous et l’heureux papa !

Côté sécurité, tout comme dans le berceau, on éloigne couette, oreiller, peluches et autres tissus, pour éviter les risques d’étouffement.


(de news de star)


merci a carine pour cet article

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×