Les signes qui doivent vous faire consulter un médecin

Pendant la grossesse, il est facile de s’inquiéter au moindre symptôme. 
Souvent, on s’inquiète pour rien. Cependant, dans certains cas, on peut être amené à se dire que ce n’est rien ou encore à attendre pour voir comment les choses évoluent pour ne pas déranger le médecin ou avoir l’air trop inquiet. Mais cela ne fera le plus souvent que vous faire passer une nuit difficile, où vous serez inquiet, peut-être pour rien. Un simple coup de fil à votre médecin ou, s’il n’est pas disponible, aux urgences, pourra le plus souvent vous rassurer si ce n’est rien de grave, ou encore vous amener à consulter en urgence si besoin est.


Sans vous affoler pour n’importe quel symptôme qui correspondrait à une maladie ou à un problème rarissime que vous ou votre compagne avez découvert en vous documentant, certains signes reflètent un risque objectif et doivent vous pousser à consulter votre médecin (ou du moins à l’appeler), voire à aller aux urgences. 

C’est le cas si la future maman remarque des saignements, même légers. Ils peuvent être le témoin d’une fausse couche, d’une anomalie dans le positionnement du placenta (placenta praevia) ou d’un décollement de celui-ci, ou encore d’un début de travail.

Si elle remarque un écoulement de liquide, elle doit aussi consulter, parce qu’il est possible que la poche des eaux dans laquelle flotte votre bébé se soit fissurée ou rompue. 

De fortes douleurs abdominales, des contractions, ou encore des crampes abdominales continues, peuvent être en début de grossesse le signe d’une grossesse extra-utérine. Plus tard elles peuvent indiquer une fausse couche, un décollement du placenta ou encore un début de travail prématuré. 

Une douleur de la jambe, avec une sensation de chaleur localisée et une rougeur, sont symptomatiques d’une phlébite.

Le gonflement soudain des mains, des jambes ou du visage, des maux de têtes persistants, des étourdissements ou des troubles de la vision, peuvent indiquer une toxémie gravidique. 

Plus tard dans la grossesse, si la maman devait remarquer que le bébé ne bouge plus ou presque plus, elle doit consulter, parce que cela peut indiquer une souffrance fœtale. Tout comme des douleurs au niveau des côtes qui pourraient indiquer que le bébé est à l’étroit (cas des bébés très grands). 


En fin de grossesse, des douleurs fortes dans le bas du dos indiquent le début du travail.

La fièvre, les nausées ou les vomissements qui perdureraient au delà du premier trimestre, sont le signe d’une infection.

Enfin, des douleurs ou des sensations de brûlure en urinant, des irritations, des pertes, des douleurs ou encore des démangeaisons vaginales, indiquent des infections urinaires ou vaginales, des mycoses ou encore des MST qu’il va falloir traiter.

Mais si la maman devait présenter un ou plusieurs de ces symptômes, ne vous affolez pas. Appelez votre médecin, allez en consultation et il jugera de lui-même ce qu’il y a lieu de faire. Ce n’est peut être rien de grave, mais demandez un avis médical au plus vite. Il vaut mieux consulter pour rien que le contraire. 

Et si la maman ou vous même êtes anxieux parce que vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à passer un petit coup de fil. Ca ne peut pas faire de mal, mais ça pourra peut être vous tranquilliser quelque peu. 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×