Les bases de la grossesse pour le futur papa

Si vous vous apprêtez à devenir père pour la première fois, vous aurez peut être l’impression de vous retrouver dans la 4ème dimension. C’est un monde sans repères où le haut est parfois le bas et le bon sens n’est plus à l’ordre du jour. Oubliez la routine et la prévisibilité : vous êtes un futur père maintenant ! Les jeux sont faits !

La grossesse de votre partenaire vous introduira probablement à des concepts étrangers que les femmes adoptent sans le moindre effort. D’une façon ou d’une autre, vous l’avez vécu depuis la puberté. Il est sans doute possible que le syndrome prémenstruel ne soit qu’une façon que la nature a pour vous préparer vous et la maman à cette folle chevauchée qu’est la grossesse. 

Alors que vous avez passé votre vie à apprendre à faire confiance à la logique et la raison, les femmes ont appris à suivre les marées. Celles de leurs hormones bien sur. Même la plus tranquille, la plus bénie des grossesses sans complications, amène son lot d’imprévisibilité émotionnelle et d’inconfort physique. La meilleure chose que vous puissiez faire c’est de vous préparer au pire et de remercier le ciel si les choses se passent pour le mieux.

A quoi vous attendre et quoi faire

Voici certaines choses que vous pouvez rencontrer et quelques conseils pour les affronter:

Restez calme. La future maman est en train de vivre une transformation inimaginable. Elle est assaillie par des sensations peu familières qui vont de la nausée et de l’inconfort à la vulnérabilité émotionnelle, tout en perdant de son énergie et de sa silhouette.

Elle peut avoir des maux d’estomac, être fatiguée tout le temps, avoir le vertige, être déprimée, avoir un appétit vorace, n’avoir aucun appétit, être heureuse, furieuse, triste, ou juste se sentir mal. Ses chevilles peuvent enfler et ses seins peuvent lui faire mal. Elle peut avoir mal au dos et même développer de nouvelles allergies. Et, malheureusement, elle peut même vous tenir secrètement comme responsable de tout ce qui lui arrive (surtout si vous ne montrez aucune envie de la plaindre). Votre boulot, c’est de la plaindre calmement, et de résister à toute tentation d’oublier ses problèmes et ses sensations désagréables. 

Si elle a envie de sexe, génial. C’est sans risque dans la plupart des grossesses jusqu’à un stade très avancé. Et certains hommes trouvent à la grossesse des vertus aphrodisiaques. A l’inverse, certains voient les choses d’une toute autre manière. Ne vous inquiétez pas. Les deux réactions sont normales. Mais si elle n’a plus envie de câlins, ne lui mettez pas la pression. C’est pas vraiment le moment de vous concentrer sur vos besoins. 

Soyez patient. Celui-ci semble être parmi tous, le rôle le plus important du père pendant la grossesse et l’accouchement. De toute façon, il n’y a pas grand chose d’autre que vous puissiez faire. Même si vous mourez envie de prendre sur vous une partie du poids de la situation, il n’y a pas moyen pour vous de prendre avec vous cette boule de bowling de 10 kilos qu’elle trimballe. Le poids, c’est à elle toute seule de le porter. Votre job c’est de la réconforter de toutes les façons possibles et imaginables. 

Soyez informé

Le plus vous en saurez sur les changements qui ont lieu, le plus vous serez à même de réconforter et aider la future maman. Le premier et le troisième trimestre sont ceux qui posent le plus de problèmes en général. Pour quelques rares élues, c’est toute la grossesse qui est une douce brise. Essayez de ne pas détester ces quelques couples mythiques, mais sachiez que vous avez peu de chances d’être l’un d’eux. La plupart des couples devront affronter toute une série d’épreuves. Les femmes enceintes sont sujettes à des symptômes qui sont des sous-produits normaux d’une grossesse normale. 

De fait, la maman pourra connaître certaines, aucune ou toutes les choses suivantes :

- De l’anxiété
- Des nausées
- Des cauchemars effrayants à propos du bébé
- Une humeur capricieuse
- Des chevilles qui enflent
- Des sautes d’humeur
- Une inquiétude sans limite pour la santé et la sécurité de l’enfant
- Les célèbres envies pour des plats inhabituels ou carrément dégoûtants
- Des changements d’appétit
- Des changements de sa libido
- Une chute de cheveux
- Et même une tendance à éclater en pleurs à chaque pub avec des bébés

Suivez le mouvement et restez zen. Donnez-lui du soutien et de la compréhension, de la patience et du réconfort. Et soyez prêts à vous lancer avec le sourire à la recherche de glace à la sardine à 3h13 du matin !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site