9 conseils pour une bonne nuit de sommeil

Les premiers jours avec votre nouveau-né, il n'est pas réaliste d'espérer de longues nuits ininterrompues de sommeil. La faim, le besoin de câlins rassurants, et la non connaissance de la différence entre le jour et la nuit de votre bébé peuvent tous amener à un sommeil perturbé pour vous et la maman. A partir de six mois, néanmoins, parfois déjà après 3 mois, il est réaliste de s'attendre à des périodes de sommeil plus longues, et certains bébés dormiront tranquillement toute la nuit à cet âge-là. Si toutefois bébé devait toujours ne pas montrer l'envie de faire ses nuits, vous pouvez essayer de suivre ces quelques conseils pour assurer des nuits paisibles à toute la famille. 

Prêt pour le lit

Si vous avez rencontré des difficultés à établir une habitude au moment de le coucher quand il était plus jeune, ne vous en faites pas, à six mois ce n'est pas trop tard pour commencer. A cet âge, votre enfant reconnaîtra plus facilement les étapes qui l'emmèneront au lit, car il a une meilleure connaissance du monde qui l'entoure. Il y a des chances qu'il soit déjà plongé dans une «journée type» avec des horaires fixes pour les repas et le jeu, et peut-être même pour ses siestes. 

Notre horloge interne est reliée à nos horaires de repas, ce qui fait que les rites pour s'endormir peuvent commencer dès l'heure du goûter de bébé. Il aura besoin de temps pour comprendre que la journée arrive à sa fin, donc ne le couchez pas de façon précipitée, car cela n'aura comme seul effet que de le faire paniquer en ayant une sensation soudaine de séparation de vous. 

Après le goûter, passez du temps à jouer, lire ou chanter avec votre enfant, mais impliquez-le dans des activités calmes, pour le faire se détendre et ne plus l'exciter en le stimulant de manière excessive. Suivez la période de jeu d'un bain, du dernier repas, et enfin mettez-le au lit. Ces rites sont associés à la fatigue et sont connus comme des comportements associés au
sommeil. Faites en sorte de maintenir vos habitudes tous les jours, sans les changer.

L'heure du nounours

Vous avez résisté à l'idée de mettre des jouets dans son lit par peur qu'il n'étouffe, mais s'il arrive a rouler au-dessus sans être aidé, vous pouvez lui laisser un jouet souple en toute sécurité. Assurez-vous que l'ourson est bien debout dans le lit quand bébé va se coucher, de façon telle qu'il apprenne à l'associer au sommeil. Par la suite, la présence rassurante de l'ours dans le lit aidera l'enfant à se rendormir s'il se réveille la nuit. 

Prenez le temps de jouer avec l'ourson, le blottir contre vous, afin qu'il s'imprègne de votre odeur, ce qui réconfortera votre bébé s'il se réveille.

Pas trop de siestes

Il est aussi possible que votre bébé dorme trop ou trop tard dans la journée. Essayez de limiter ses siestes en changeant vos habitudes. Si par exemple il s'endort dans la voiture en fin d'après-midi, évitez de conduire à ces heures-là. A la place, essayez d'être à la maison en train de jouer, ou encore mieux, recherchez la présence stimulante d'amis. Cela peut être impossible, surtout si vous avez des enfants plus âgés qu'il faut aller chercher à l'école. Voyez si vous pouvez partager cette tâche avec d'autres parents, ou si ce n'est pas trop long, allez chercher les enfants à pieds, en promenant bébé dans sa poussette. Si malgré tout il s'endort quand même, réveillez-le quand vous arrivez à la maison.

N'ayez pas peur de le réveiller lors de sa sieste du matin. Testez des nouvelles combinaisons de siestes pendant la journée, jusqu'à ce que vous trouviez celle qui lui permet de mieux dormir la nuit. Certains parents témoignent que de bonnes siestes pendant la journée aident à bien dormir la nuit. Souvent, les bébés qui ne dorment pas pendant la journée sont très fatigués et énervés le soir, ce qui les empêche de dormir tranquillement et de faire leurs nuits.

Laissez-lui de l'espace

Actuellement, le Département Américain de la Santé conseille de garder votre bébé dans votre chambre pendant qu'il dort, jusqu'à l'âge de 6 ou 9 mois, afin de réduire les risques de mort subite. La plupart des enfants sont prêts à changer d'habitude à cet âge, même si vous pouvez avoir des doutes. Votre bébé est plus facilement dérangé pendant son sommeil à cet âge et peut se réveiller quand vous allez vous coucher ou bien encore quand vous toussez ou vous retournez dans votre lit. 

C'est aussi à 6 mois que votre bébé va développer la capacité à se maintenir éveillé quand il se réveille parce qu'il a été dérangé, une chose qu'il ne savait pas faire auparavant. Choisissez une période où les autres parties de la vie de votre bébé sont déjà bien en place. Ce n'est par exemple pas une bonne idée de l'installer dans sa nouvelle chambre s'il est déjà en train d'affronter le retour au travail de la maman. Et il n'est pas non plus juste de le déménager s'il est en train de vivre sa crise d'angoisse à la séparation, ce qui se passe en général entre 7 et 9 mois. Dans ce cas de figure, attendez le 10ème mois, ou même plus tard si nécessaire, qu'il ait traversé cette phase. 

En Europe on pense que dormir avec bébé n'est pas forcement une bonne idée, à la fois pour maintenir un vie de couple, et pour éviter les crises de pleurs et les caprices quand le moment de changer de chambre sera venu.

Ne le coupez pas du monde

Certains parents croient que les bébés ont besoin d'un calme absolu pour dormir, mais beaucoup de bébés peuvent être énervés par le silence total, surtout s'ils sont habitués à passer leurs journées dans des environnements bruyants. Gardez votre enfant au calme, mais ne le coupez pas totalement des bruits familiers (vos voix, vos pas sur le plancher) qui peuvent provenir du reste de la maison. Il y a des chances qu'il se sente seul ou abandonné s'il n'entend pas que vous n'êtes pas loin de lui. Il peut aussi avoir peur de l'obscurité soudaine, laissez-lui une veilleuse allumée tant qu'il ne s'est pas endormi.

Certains bébés trouvent que la musique et les chansons sont apaisantes, essayez donc de lui faire écouter une cassette dans sa chambre. Vous pouvez aussi avoir recours à des projecteurs lumineux qui vont projeter des images sur les murs et le plafond de la chambre pendant qu'une berceuse est jouée. Vous pouvez aussi essayer des cassettes qui racontent des histoires, la voix rassurante peut le faire s'endormir. Et vous pouvez même enregistrer votre propre voix qui lit une histoire ou encore la lui raconter en live. 

Pratique : Au plus vous serez détendu quand le moment de le mettre au lit sera venu, au plus il y aura des chances que vous et votre bébé passiez une nuit tranquille. 

Les repas nocturnes

A six mois, votre enfant ne devrait plus avoir besoin de manger pendant la nuit, surtout si vous avez commencé à introduire les aliments solides. S'il se réveille toujours et demande du lait, c'est probablement plus pour être réconforté que par faim. Il peut être plus difficile de faire perdre cette habitude à un enfant qui est nourri au sein plutôt qu'un bébé nourri au biberon. S'il dort avec vous, en tant que père occupez-vous en et essayez de le rendormir, de sorte qu'il ne puisse pas sentir l'odeur de lait de la mère. Une fois qu'il ne recherche plus le sein, la maman peut éventuellement prendre la relève pour le rassurer et lui montrer qu'il n'y a pas de raison pour se réveiller. Il faudra sans doute du temps, mais il apprendra à se passer de vous pendant la nuit. 

Si vous voulez cesser de donner le biberon pendant la nuit, vous pouvez essayer de mettre de l'eau dans le biberon à la place du lait. Si bébé ne se laisse pas duper facilement, vous pouvez ajouter une petite quantité de lait, bien dilué, jusqu'à ce qu'il accepte les biberons d'eau ou même rien du tout.

Il se réveille tôt le matin

Le soleil du matin peut filtrer dans la chambre du bébé, surtout pendant les mois de printemps et d'été, et réveiller votre enfant plus tôt que vous ou même lui le souhaitez. Une façon de vous assurer que la chambre reste dans l'obscurité est d'acheter des rideaux épais ou des stores. Vous les trouverez dans les grandes surfaces et ils feront en sorte que la lumière du jour ne pénètre pas dans la chambre afin que bébé puisse continuer à dormir. Néanmoins, laisser un peu de lumière indirecte rentrer dans la chambre peut être une bonne idée car ça lui permettra de se rassurer en voyant ce qui se passe autour de lui.

Certains bébés, surtout une fois qu'ils savent se tenir assis, aiment s'amuser un peu tout seuls après s'être réveillés, pour autant qu'ils aient quelque chose avec lequel jouer. Essayez de lui laisser un livre souple ou son jouet favori à une extrémité de son lit. 

3 pas vers la réussite

Si votre bébé est difficile, vous pouvez tenter ce "régime sommeil", conseillé pour des enfants de plus de six mois seulement. Ce programme peut aider le bébé à s'endormir tout seul et peut prendre jusqu'à une semaine, mais marche pour la plupart des bébés. 

Suivez le même schéma chaque soir:

1. Quand votre bébé pleure, rassurez-le dans son lit. Embrassez-le et souhaitez-lui bonne nuit, puis éloignez vous. Occupez-vous dans sa chambre avant de retourner le rassurer et l'embrasser à nouveau, en lui montrant que vous avez des choses à faire mais que vous êtes toujours là pour lui. 

2. S'il continue à pleurer, allez un peu plus loin, toujours en lui assurant que vous serez de retour bientôt. Occupez-vous à nouveau comme avant, puis maintenez votre promesse.

3. Eloignez-vous progressivement. Quittez la pièce pendant quelques minutes, mais ne le laissez jamais pleurer trop longtemps. Cinq minutes c'est généralement trop long à ce stade, votre bébé sera en train de pleurer à cause d'une vraie peur d'être abandonné. 

Le premier soir, vous serez peut-être obligé de retourner voir votre bébé plusieurs fois et pendant plusieurs heures. Mais le deuxième soir les choses devraient déjà mieux se passer. Le troisième soir les choses devraient aller nettement mieux et le quatrième elles devraient pratiquement être réglées. Vous pouvez rencontrer des problèmes le cinquième soir quand votre bébé peut tenter de retourner au premier stade. Persévérez, et au bout de la sixième ou septième nuit vous devriez en être quitte. 

En dernier recours

Si tout ce qui précède échoue, essayez les choses suivantes :

- Certains soirs, allez vous coucher en même temps que bébé ou juste après. Préparez le souper plus tôt de façon à manger plus tôt aussi et prévenez vos amis de ne pas vous appeler après 20h. 

- Arrangez-vous avec la maman afin que le week-end vous vous leviez à tour de rôle. De cette façon vous aurez chacun la possibilité de faire une grasse matinée et récupérer un peu, au moins une fois par semaine.

- Occupez-vous seul du bébé pendant que la maman (ou l'inverse si c'est vous qui le couchez d'habitude) va voir des amis. 

- Demandez aux grands-parents ou a des amis proches de rester une nuit avec bébé pendant que vous allez à l'hôtel.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site