L'attachement mere-enfant


L'attachement mère-enfant serait lié au niveau d'ocytocine pendant la grossesse 

Le niveau de l'hormone ocytocine (aussi appelée oxytocine) dès le début de la grossesse serait prédicteur des comportements d'attachement mère-enfant,L'ocytocine semble préparer les mères à s'engager dans des comportements d'attachement, Un nourrisson a un besoin inné de contact. Pourquoi un nouveau-né aime-t-il instinctivement sa mère ? Parce que le lien d’attachement du nouveau-né à une figure maternelle est un phénomène universel et inné, aussi bien chez l’être humain que chez plusieurs autres espèces animales.
un nouveau-né a fondamentalement besoin de contacts physiques, de peau à peau avec sa mère, de sa chaleur, son odeur, sa douceur, indépendamment de l’allaitement. La "pulsion d’attachement" s’exprime par cinq conduites innées auxquelles la mère doit répondre : la succion, l’étreinte, le cri, le sourire et la tendance à s’accrocher.

Les premiers mois sont déterminants pour son avenir 

A sa naissance et pendant les mois qui suivent, un bébé est totalement dépendant de son environnement affectif. Quand l’attachement réussit, le bébé construit un bon sentiment de confiance en soi et une bonne sécurité de base, il affrontera d’autant mieux les séparations et les épreuves ultérieures. En revanche, faute d’échanges suffisants, de caresses, de câlins, de baisers, de bercements, de soins, de réponses adéquates à ses signaux, l’attachement ne se crée pas bien entre le bébé et sa mère. Voilà pourquoi il est essentiel qu'une maman se confie rapidement à un professionnel si elle sent que le lien ne se fait pas comme elle le voudrait , si elle trouve qu'il pleure trop, si elle est mal à l'aise, hyper inquiète, si elle pense qu'elle ne sait pas s'y prendre correctement, qu'elle n'est pas une bonne mère pour son bébé. Plus vite elle harmonisera sa relation avec son nouveau-né et mieux ce sera pour lui. 

Comment se tissent les premiers liens
Il s'agit en fait d'un rendez-vous qui sollicite tous les sens et nécessite un minimum d'intimité.

Le toucher : les mères débutent souvent les premiers contacts avec leur enfant par une exploration du bout des doigts, des bras et jambes, puis elles passent à un massage léger, avec les paumes de la main, de la tête et du corps entier.

La vue : les parents cherchent à capter le regard de leur enfant, qui lui-même est attiré par le visage et les yeux de ses parents.

L'audition : les nouveaux-nés se tournent vers la source du bruit, avec une préférence pour les voix humaines, surtout celle de leur mère.

L'odorat : l'odeur (et la chaleur) du mamelon guide le nouveau-né vers le sein ; quant à la mère, elle est capable de reconnaître son bébé à l'odeur dès le premier jour après la naissance.

On voit par là l'importance de ne pas s'immiscer inutilement entre la mère et son enfant pendant cette « période critique ». Pas toujours évident en milieu hospitalier !

Et si je ne m'attache pas tout de suite à mon bébé ? 

Pas d'inquiétude ! L'attachement parent-enfant est complexe et prend parfois du temps à se développer. Tant que vous vous répondez aux principaux besoins de votre enfant et le cajolez régulièrement, il ne souffrira pas de ne pas sentir chez vous un lien fort au premier regard. L'attachement est une expérience individuelle, elle se tisse au fil du temps. 

Votre bébé a beau être mignon à croquer, c'est aussi une personne à part entière, quelqu'un que vous aurez besoin de bien connaître avant d'en devenir vraiment très proche. Vous ne pouvez pas forcer les liens affectifs ! Il n'y a pas de formule magique. Un vrai lien parent-enfant se développe au gré des soins quotidiens. Au fil du temps, quand vous commencerez à connaître votre bébé, aurez appris à l'apaiser et à apprécier sa présence, vous allez vivre des instants magiques. Vos sentiments seront plus intenses ! Et un jour, peut-être la première fois que vous le verrez sourire, vous regarderez votre bébé et réaliserez qu'il vous remplit de joie et que vous l'aimez profondément. Voilà les clés de ce qu'on appelle l'attachement . 

Quand dois-je m'inquiéter? 

Si, après quelques semaines, vous ne vous trouvez pas plus attachée ou pas plus à l'aise avec votre bébé qu'au premier jour. Si vous vous sentez vraiment détachée de lui, irritée par lui ou très angoissée pour lui ; parlez-en à votre médecin. Une dépression postnatale est une maladie reconnue, elle peut retarder l'attachement, et il est judicieux de demander de l'aide le plus tôt possible. 


________________________________
Article par Devilnocte

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site