Analyser ses glaires

la glaire cervicale est sécrétée par le col de l'utérus, sous l'influence des oestrogènes, hormones féminines sécrétées par les ovaires. Elle coule le long du vagin et est ressentie ou vue par la femme au niveau de la vulve (on la repère par exemple dans le fond des sous-vêtements).

La glaire est donc un signe de fertilité. Elle est présente tout au long du cycle et sous différents aspects. Son rôle au moment de l'ovulation va etre en effet de protéger, de nourrir les spermatozoïdes (éventuels) et de les transporter à travers les voies génitales féminines à la rencontre de l'ovule dans la trompe. Sans glaire, les spermatozoïdes déposés dans le vagin, milieu acide, meurent rapidement. Dès que la glaire acqueuse voir blanc d'oeuf apparaît, la période fertile de la femme débute.



comment l'identifier et a quel période correspond t elle dans le cycle?


La glaire collante:

Après les règles, la femme n'observe en général aucune sécrétion : elle ne voit rien et se sent parfaitement sèche. Cette période est donc infertile, mais sa durée est très variable d'un cycle à l'autre et d'une femme à l'autre.

Puis, la glaire que l'on commence à observer est souvent blanche et collante. Elle est encore peu favorable aux spermatozoïdes mais son arrivée annonce tout de même le début de la période fertile.
Elle est moins fertile car si on l'analyse au microscope électronique, elle ressemble à un filet aux mailles assez serrées dans lesquelles les spermatozoïdes ont du mal à circuler.

Parfois, on ne voit pas cette glaire collante, mais on se sent brusquement humide : c'est le signe d'un léger écoulement de glaire liquide, qui annonce aussi le début de la période fertile. 



La glaire aqueuse: liquide..

Ensuite a glaire évolue de jour en jour : de blanche, elle devient transparente. De collante, elle devient liquide. On peut l'étirer légèrement entre deux doigts en filament ou en voile. Parfois, certaines femmes n'arrivent pas à recueillir de glaire entre leurs doigts mais ressentent une sensation d'humidité à plusieurs reprises dans la journée.
Tout ceci est caractéristique de la période fertile. Ces signes indiquent que l'ovulation approche. En effet, ce sont les œstrogènes sécrétés par les ovaires qui rendent ainsi la glaire liquide et filante, et ce sont aussi ces hormones qui font murir les follicules contenant les ovules à l'intérieur de l'ovaire : le corps se prépare en différents endroits pour le même évènement. 




La glaire blanc d'oeuf, la plus fertile



Enfin, la glaire devient de plus en plus filante et transparente. La femme peut ressentir carrément la sensation d'être mouillée ou lubrifiée (comme si elle avait de l'huile). Ce moment du cycle est tellement caractéristique que la plupart des femmes le remarquent sans savoir forcément ce qu'il signifie. Cette période correspond au moment de plus grande fertilité. Au microscope, les mailles de la glaire sont très écartées et les spermatozoïdes y circulent très rapidement. Pourquoi ? Parce que l'ovulation est imminente ou en train de se produire. Cela correspond à un pic de sécrétion d'ostrogènes, suivi d'une brusque chute. Le lendemain, la deuxième hormone du cycle prend le relai et est sécrétée en quantité : c'est la progestérone qui fait coaguler la glaire et monter légérement la température. Résultat : la glaire disparaît brusquement, ou redevient blanche et collante. La période fertile est finie : on entre dans la période infertile post-ovulatoire qui dure 14 jours jusqu'aux règles suivantes. 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×