L'ISCI

ICSI

Sous ces quatre majuscules se cache une technique d'assistance médicalisée à la procréation. Issue des années 90, et donc encore très récente, l'ICSI semble faire ses preuves et se révèle être une solution efficace.

Qu'est-ce que l'ICSI?

ICSI vient de l'anglais "Intra Cytoplasmic Sperm Injection", traduit en français par injection intracytoplasmique de spermatozoïde. Plus concrètement, cela consiste à injecter un spermatozoïde directement à l'intérieur de chaque ovule qu'aura produit l'hyperovulation.

A qui est destiné l'ICSI?

Elle est indiquée dans les problèmes liés à la fertilité chez l'homme : il peut s'agir d'un nombre insuffisant de spermatozoïdes voir d'une absence totale, ou encore d'une mobilité anormale de ceux-ci. Lorsque plusieurs tentatives de fécondation in-vitro classsiques ont échoué, l'ICSI est aussi envisagée. Enfin, le risque de transmettre une pathologie grave à son enfant peut justifier l'utilisation de cette technique.

Comment procède-t-on?

Les ovaires sont tout d'abord stimulés dans le but d'obtenir plusieurs ovules, qui sont ensuite recueillis afin de pouvoir procéder à l'injection d'un spermatozoïde à l'intérieur de chaque ovule. Ces derniers, qui sont désormais fécondés, sont laissés dans un milieu leur permettant de se développer. C'est lorsque les cellules commencent à se diviser que les ovules sont réimplantés.Le taux de réussite de l'ICSI est d'environ 30%, et lorsqu'une grossesse est bel et bien déclenchée, on estime qu'à peu près huit grossesses sur dix aboutissent.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site