Rester au lit durant la grossesse



arrive que la future maman se voit dans l'obligation de poursuivre sa grossesse allongée, afin d'éviter de faire une fausse couche. Si l'idée d'être alitée toute la journée n'est pas très réjouissante, quelques conseils permettront aux futures mamans qui sont dans cette situation de mieux vivre leur repos forcé.

Dans quels cas le repos total est-il recommandé, voir imposé?
Le repos est tout d'abord indiqué aux futures mamans qui présentent des contractions anormales, car elles sont le signe d'une hyperactivité de l'utérus et donc de son col, qui s'il s'élargit trop, peut entraîner une fausse couche ou un accouchement prématuré. Le repos permet dans ce cas au bébé de ne plus appuyer sur le col et donc d'en limiter les mouvements. A noter que même les futures mamans dont le col de l'utérus a été cerclé doivent se reposer un minimum.

Une fissure de la poche des eaux peut également entraîner le repos complet, afin d'empêcher les infections car le bébé n'est plus protégé. Un placenta praevia accompagné de saignements peut aussi faire l'objet d'un repos total pour éviter toute hémorragie. Enfin, la maman peut devoir rester allongée afin de faciliter l'alimentation et les échanges avec son bébé, notamment en cas de retard de croissance in-utero ou d'hypertension artérielle.

Comment mieux vivre l'obligation de poursuivre sa grossesse allongée?
Tout d'abord, ne vous laissez pas aller! Vous n'êtes ni malade, ni punie, alors continuez à vous maquiller et à vous coiffer tous les matins, et profitez-en pour demander de temps en temps un petit massage au papa.

Vous êtes "coincée" et alors? 
Tous ces films et toutes ces séries dont tout le monde vous parle et que vous n'avez pas encore vu, ce ne serait pas le moment de les regarder? Alors allez-y, transformez votre chambre en bunker à DVD, profitez-en aussi pour lire, écouter de la musique, et même commencer une activité (de la broderie, de la mosaïque, de la calligraphie...). Toutes ces petites choses peuvent paraître banales, mais elles vous permettront de positiver votre alitement et d'en avoir "fait quelque chose".

Enfin, demandez de l'aide à vos proches, par exemple pour seconder le papa qui peut se sentir débordé, ou pour vous apporter les choses dont vous avez besoin. 

N'hésitez pas non plus à inviter vos amies ou votre famille : aérez la chambre, disposez des chaises confortables autour du lit, passez une jolie robe et déposez un dessus de lit fleuri sur vos draps. Vous verrez que recevoir dans sa chambre est tout à fait possible!

Si malgré tous ces conseils le fait de rester allongée vous paraît toujours aussi pénible, dîtes vous que dans quelques semaines vous tiendrez votre bébé dans les bras, et que tous ces jours difficiles en auront valu la peine : votre petit bout saura bien vous le rendre!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site