Les maux de la grossesse

Article rédigé par DAVINA : 
Tous les maux de la grossesse

L'angoisse des premières semaines

Vous êtes follement heureuse et, en même temps, vous vous sentez vulnérable.Et vous vous posez toutes sortes de questions,
surtout si c'est votre première grossesse ! 

Ces angoisses sont normales, et malheureusement innévitable, elle font partie du vécu psychique de la grossesse.
Rassurez-vous, dès la fin du troisième moisgénéralement, tout s'atténue et vous serez par la suite beaucoup plus sereine.

Donc, on soufle, essaie de penser a autres chose, et surtout, on ne panique pas à l'idée qu'on est annormale !! 
Il y a encore trop de tabou, les briser, c'est envisager une grossesse plus sereine ! Ce forum est aussi la pour ca,
n'hésitez pas !!! 


Les nausées


Les nausées ne sont pas systématiques. Certaines femmes en ont d'importantes qui peuvent entraîner des vomissements
quotidiens.
D'autres sont simplement dégoûtées par les odeurs de cuisine mais ne sont pas malades. Heureusement, la fin du troisième mois de grossesse sonne en général l'amélioration voire la disparition des symptômes. 



Pour atténuer les nausées : 

- Mangez quelque chose avant de poser un pied a terre le matin.
- Veiller a ne pas espacer trop les repas, et aillez toujours quelque chose a manger sur vous, durant vos déplacements.
- Faites vous aider pour cuisiner, et mangez froid au maximum !!
- Buvez beaucoup, entre ou après les repas. L'eau gazeuse ( soda y compris) pris avec modération peut aider a digérer et a passer les nausées.
- L'homéophatie peut aider.
- Dans tout les cas, le conseil d'un medecin est OBLIGATOIRE, surtout si les vomissements sont trop abondant ou trop fréquent !!



L'hypersalivation

Parfois, cette salivation excessive accompagne les nausées au cours du premier trimestre. Mais, la plupart du temps, 
elle commence trois semaines après le retard de règles et dure jusqu'à la fin de la grossesse. La femme enceinte salive 
constamment, ce qui l'oblige à déglutir sans arrêt et parfois même à cracher. Plutôt désagréable! D'autant que ce phénomène
s'accompagne d'un mauvais goût dans la bouche. 

Pour réduire l'hypersalivation, essayez d'éliminer, tout au moins de réduire, Les aliments qui sont riches en amidon : pomme de terre, riz, maïs, blé...
Enfin, des bains de bouche ou des pastilles à la menthe en atténuent les désagréments.


Les maux de tête


Très fréquents en début de grossesse, les maux de tête sont souvent liés à une variation de la pression artérielle, 
qui résulte des modifications de la circulation sanguine. Un phénomène parfaitement normal qui ne doit pas vous inquiéter.
A tout cela s'ajoute souvent la fatigue qui, en accentuant la contraction des muscles de la région cervicale, favorise des 
douleurs plus ou moins lancinantes.

Le paracétamol - surtout pas d'aspirine - devrait vous soulager. Mieux vaut toutefois ne pas en abuser et demander l'avis 
de votre médecin. Même chose évidemment si les douleurs persistent.

Les brûlures d'estomac

Ces acidités en fin de grossesse signifient que votre estomac ne se vide pas correctement. Elles partent de l'estomac, remontent le long de l'oesophage jusqu'au fond de la gorge et apparaissent surtout lorsque vous vous couchez sur le dos ou quand vous vous penchez en avant. 

En prévention, dînez tôt de manière à ce que la digestion soit bien amorcée avant de vous coucher. Fractionnez vos repas (cinq par jour) et évitez les tomates, agrumes, vinaigrettes, trop acides.
Vous pouvez aussi vous faire prescrire, des pensements gastriques a boire. 

La constipation

De nombreuses femmes enceintes souffrent de constipation. Pourquoi ? D'abord, la croissance entrave les contractions intestinales. Ensuite, l'intestin est comme « anesthésié » par les hormones (estrogènes et progestérone) de la grossesse. 

Stimulez le transit intestinal, pour éviter les hémoroïdes. Un régime riches en fibres, et une activité physique vous aidera. Si malgrès tout ca rien n'y fait, demandez conseil à votre médecin qui vous prescrira un laxatif doux contre la paresse intestinale : granulés végétaux, huile de paraffine. 

Les vergetures

Tout dépend de la qualité de la peau. Certaines d'entre vous en auront beaucoup, d'autres, aucune ou pratiquement pas. Les vergetures témoignent de la « cassure » des fibres élastiques en certains endroits particulièrement exposés comme le ventre, bien sûr, mais aussi les seins, les hanches... La peau « craque » sous l'effet des hormones mais aussi sous celui de la distension opérée par le volume de l'utérus. Au début, elles sont rouges ou roses puis blanchissent au fil des mois et des années.

Je conseille de les prévenir, en apliquant une crème anti vergeture tout les jours sur les partie sensible. Pour les budget plus limités, l'huile d'amande douce, de ricins, ou le beurre de karité sont aussi très efficace !

Les pertes blanches

Enceintes, la plupart des femmes ont des sécrétions vaginales abondantes. Sous l'effet des hormones de la grossesse, les glandes du col et du vagin produisent plus activement une substance visqueuse, claire, d'où le terme de pertes blanches. Ces écoulements sont parfaitement normaux. 
En revanche, s'ils s'accompagnent de démangeaisons, de brûlures ou de mauvaises odeurs, méfiance, ce sont peut-être les signes d'une mycose, une affection due à un champignon. Dès que les pertes vous paraissent suspectes, il est important d'en parler à votre gynécologue. 

Les crampes

Les crampes sont fréquentes pendant la grossesse. Elles surviennent souvent la nuit. Cambrez le pied vers vous, ou bien levez-vous et prenez appui sur votre jambe, le pied nu à plat, sur du carrelage froid de préférence. Enfin, consommez du magnésium: chocolat noir, bananes, etc. 
Autre astuce, le savon de marseille sur les jambes au moment des crampes ! 


Les veines sur les seins, les mamelons qui foncent


La proéminence des veines est liée à l'afflux de sang dans les seins pendant la grossesse. On a remarqué que les femmes dont les veines ont tendance à gonfler dans les jours qui précèdent les règles sont plus exposées que les autres à ce petit désagrément.

Vos mamelons s'élargissent et foncent ? Il s'agit d'un changement lié aux bouleversements hormonaux, donc transitoire. Soyez tranquille : vos seins retrouveront leur aspect habituel après l'accouchement. 

Les froid peut soulager les douleurs de poitrine !

Cet article est a complèter pas les recette de grand mère, et les astuces que vous pouvez connaitre !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site