Grossesse prolongée

GROSSESSE PROLONGEE

Définition

Une grossesse prolongée se définit comme une grossesse qui dépasse 42 semaines. 
Le terme post maturité désigne un ensemble de symptômes, de survenu près fréquente, s'accompagnant d'insuffisance de la fonction du placenta exposant ainsi le foetus un risque vital, après 42 semaines.

Le nouveau-né est dit post-mature s'il est né après 42 semaines d'aménorrhée (le terme maximal étant de 41 semaines 3 jours).

Le diagnostic de grossesse prolongée est quelquefois incertain. En effet, le calcul du terme de la grossesse n'est pas toujours sûr. La datation de la grossesse doit donc être faite avec précision si possible. Si les cycles menstruels de la mère durent plus de 35 jours, l'accouchement est susceptible d'être retardé, mais ceci en théorie seulement.

Les signes de postmaturité sont : une diminution de la taille de l'utérus et une diminution des mouvements du foetus au cours de la grossesse dans la durée n'excède pas 42 semaines.

La postmaturité peut éventuellement être confirmée par la découverte d'une coloration jaune du liquide amniotique quand on effectue une amniocentèse. Cette coloration est le résultat d'une contamination du liquide amniotique par du méconium.

La quantité de liquide amniotique est le plus souvent diminuée au cours des grossesses qui se prolonge. De ce fait l'amniocentèse est d'autant plus difficile.

La post-maturité peut être dangereuse car le bébé, ayant dépassé le terme, va souffrir du vieillissement du placenta. Dans ce cas celui-ci n'assure plus correctement l'apport en oxygène au niveau des tissus et, d'autre part, l'alimentation du foetus est défectueuse.
D'autre part l'enfant est susceptible d'être trop volumineux, rendant ainsi l'accouchement plus délicat.
Néanmoins après avoir grossi, le foetus (qui devrait déjà être un enfant car l'accouchement devrait avoir lieu) va se mettre à maigrir et à dépérir. En effet, il devra alors puiser à l'intérieur de ses réserves l'énergie dont il a besoin pour se développer.
C'est pour toutes ces raisons que le nombre de décès chez les nouveau-nés post-matures est plus important que chez l'enfant qui est né au bon moment (à terme).



Traitement

Aucun traitement spécifique n'existe pour traiter une grossesse prolongée et une post-maturité. Ceci d'autant que les signes de post-maturité ne sont pas apparus.

Quand la grossesse se poursuit au-delà de 42 semaines il est nécessaire d'effectuer un enregistrement du rythme cardiaque du foetus et d'autres tests qui vont permettre d'évaluer l'état du foetus.

Certaines équipes obstétricales préconisent de commencer les tests dès la 41e semaine. Ceux-ci comprennent le taux de liquide amniotique, la visualisation des mouvements du foetus, son état respiratoire et les bruits du coeur du foetus, entre autres.

Si l'on constate des résultats anormaux il est nécessaire de provoquer l'accouchement.

Si le col n'est pas encore suffisamment dilaté il faut procéder à une césarienne.



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site