Femme enceinte: des droits protégés


Partir en congé maternité ne doit pas changer les droits accordés aux salariées, à savoir : bénéficier d’une éventuelle augmentation de salaire et des congés payés.
Garantie d’une évolution salariale
Congé maternité rime nécessairement avec (brève) rupture de carrière. Pour y remédier, une loi du 23 mars 2006, relative à « l’égalité salariale entre les femmes et les hommes » a mis en place une garantie de « rattrapage salarial » au profit des salariées, parties en congé maternité. En clair, dès son retour dans l’entreprise, la jeune maman doit rechercher si des augmentations de salaires ont été décidées ou versées pendant son absence. Il peut aussi bien s’agir d’augmentations générales appliquées à l’entreprise que celles attribuées à des salariés relevant de la même catégorie professionnelle. 
Si c’est le cas, un rattrapage salarial peut lui être versé, à compter de son retour dans l’entreprise. 
Attention : seules les augmentations intervenues pendant le congé maternité sont prises en compte, pas celles survenues lors du congé parental.


Droit aux congés payés
Un congé maternité n’annule en aucun les congés payés annuels ! Ainsi, quelle que soit la période de congé fixée par l’employeur ou par accord collectif, les salariées dont la période de congé maternité aura coïncidé avec celle des congés payés, pourront quand même bénéficier de vacances, dès leur retour dans l’entreprise.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×