Metrorragie

Saignement vaginal survenant en dehors des règles.

Les métrorragies sont toujours anormales et justifient une consultation médicale. Leurs causes diffèrent selon l'âge de la femme.

— La jeune fille a un cycle menstruel irrégulier les premières années, et, chez elle, les métrorragies ne sont pas rares. Elles doivent néanmoins amener à consulter et peuvent être traitées par une contraception orale précoce. Elles peuvent également s'observer au début d'un traitement contraceptif et cèdent alors à la prise de pilules plus fortement dosées.

— La femme en période d'activité génitale doit toujours prendre une métrorragie au sérieux. Si elle n'est pas enceinte, la cause peut être un polype, un fibrome, une endométrite, une salpingite, un cancer ; cependant, la majorité des cas sont dus à une anomalie du mécanisme menstruel (kystes développés aux dépens d'un follicule, cycles sans ovulation). En tout début de grossesse, un saignement peut signaler une grossesse extra-utérine, une fausse couche, une môle hydatiforme (tumeur bénigne du placenta) et, plus tardivement, une insertion anormale du placenta (placenta prævia) ou un hématome rétroplacentaire (épanchement de sang sous le placenta).

— La femme ménopausée, dont les règles sont absentes depuis plus de 6 mois et qui présente des signes nets de ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale), peut avoir des métrorragies, qui doivent faire rechercher un cancer du corps utérin par l'hystéroscopie, le curetage biopsique et le frottis ; le traitement doit être immédiat.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site