Trompe de fallope



Chacun des deux conduits allant d'un côté de l'utérus à l'ovaire correspondant et se terminant par un entonnoir bordé de franges.

Synonyme : trompe utérine.

Les trompes de Fallope, qui constituent, avec les ovaires, les annexes de l'utérus, sont des tubes de 7 ou 8 centimètres de long prolongés par les pavillons tubaires.
Durant le cycle menstruel, l'ovule libéré par l'ovaire au moment de l'ovulation est capté par le pavillon, puis les cils tapissant la paroi interne de la trompe l'acheminent vers l'utérus. Le plus souvent, c'est au niveau du tiers externe de la trompe qu'a lieu la rencontre entre l'ovule et le spermatozoïde.
La ligature chirurgicale des trompes pratiquée chez les femmes ne désirant plus avoir d'enfants provoque une stérilité en principe irréversible.

PATHOLOGIE
Il arrive parfois qu'un ovule fécondé s'implante dans la trompe et y commence son développement, provoquant une grossesse tubaire, l'une des formes possibles de grossesse extra-utérine.

Une infection de l'utérus peut provoquer une inflammation d'une ou des trompes de Fallope (salpingite) et leur obturation, entraînant une stérilité. Le phimosis tubaire est une obturation d'une ou de deux trompes due à un accolement des franges pavillonnaires d'origine infectieuse. Une collection liquidienne ou purulente dans la trompe est appelée hydrosalpinx ou pyosalpinx (abcès de la trompe). Les obturations tubaires sont traitées chirurgicalement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site