Placenta previa



Anomalie d'insertion du placenta, situé trop bas dans l'utérus.
On distingue le placenta prævia central (ou recouvrant), qui obstrue complètement l'orifice interne du col de l'utérus et empêche l'accouchement par les voies naturelles, et le placenta prævia marginal, où le placenta affleure l'orifice interne du col et permet, avec une surveillance accrue, l'accouchement par les voies naturelles.

SYMPTÔMES ET DIAGNOSTIC
Un placenta prævia peut entraîner des saignements d'abondance variable au cours du troisième trimestre de la grossesse.

L'examen obstétrical permet alors de découvrir un obstacle entre la partie inférieure de l'utérus et le fœtus.

Mais, dans la plupart des cas, le diagnostic est établi à partir du quatrième mois de grossesse, lors d'une échographie prénatale qui met en évidence un placenta placé trop bas.

ÉVOLUTION ET TRAITEMENT
Dans la majorité des cas, l'insertion du placenta se modifie spontanément au cours du troisième trimestre de la grossesse : le placenta remonte progressivement vers le fond de l'utérus.

Cette migration est contrôlée par échographie.

Toutefois, lorsque le placenta reste inséré dans la partie basse de l'utérus, des mesures préventives, telles que le repos et la réduction des activités quotidiennes, permettent d'éviter les contractions utérines prématurées et les hémorragies. L'accouchement, lorsqu'il est prévu par césarienne, est déclenché le plus souvent 3 semaines avant le terme.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×