Jaunisse du nourisson



La jaunisse du nourrisson est physiologique au 2 et 3ème jour de la vie, et disparaît au 8ème jour environ.

Cependant, la jaunisse peut être le reflet d'une incompatibilité foeto-maternelle, incompatibilité rhésus en général.

Il faut savoir que la BILIRUBINE qui provient de la destruction des globules rouges peut franchir la barrière hémocérébrale et se déposer dans les cellules nerveuses.

Cette atteinte neurologique est grave et laisse des séquelles extrêmement importantes, si elle n'a pas entraîné la mort du nourrisson.

C'est la raison pour laquelle il faut surveiller le taux de bilirubine sanguine: il ne doit pas dépasser 180 mg/l.

TRAITEMENT: 
Au-dessus de cette barrière de 180 mg/l, il faudra procéder à une exsanguino-transfusion, en sachant que parfois il est nécessaire d'en pratiquer une seconde quelques jours plus tard.

Cette exsanguino-transfusion consiste à échanger totalement le sang de l'enfant en lui administrant un sang compatible.

En cas d'incompatibilité rhésus, on utilisera un sang isogroupe (A , B , O ) rhésus négatif.

En cas d'incompatibilité A , B , O (c'est plus rare), on utilisera un sang du groupe O et isogroupe en rhésus.

Une nouvelle technique de traitement par photothérapie peut être utilisée dans le traitement de l’ictère de nourrisson.

En effet, par une technique spéciale dite de photothérapie intensive, il est possible de faire baisser très rapidement des hyperbilirubinémies dangereuses et d’éviter une exsanguino-transfusion.

Le médecin décidera du recours à cette technique en fonction du taux de bilirubine libre et du poids du corps du nourrisson.

Cette technique par PHOTOTHERAPIE semble actuellement supplanter l'exsanguino-transfusion. Elle devient l'un des traitements de base.

C'est la lumière bleue qui est la plus active. Elle permet la formation de photo-isomères et de dérivés oxydés de la bilirubine au niveau de la peau.

Ces dérivés n'ont pas besoin de glycuro-conjugaison pour être éliminés.

Par ailleurs, il semblerait que l'administration de Sn-mésoporphirine (Sn MP ), qui est un inhibiteur puissant de la bilirubine, lutte efficacement contre l'hyperbilirubinémie.

Une étude sur 500 prématurés à qui on a injecté 6 micromoles par kilo de Sn MP a montré que la concentration plasmatique de bilirubine diminuait de façon importante.

L'injection de Sn MP peut être couplée à la photothérapie.

L'administration de Sn MP pourrait non seulement traiter l'hyperbilirubinémie des prématurés mais également la prévenir.

D'autres causes plus rares peuvent exister pour expliquer une jaunisse du nourrisson. Nous citerons: 
- l'hépatite herpétique, 
- la toxoplasmose congénitale, 
- certaines maladies génétiques familiales, 
- l'atrésie des voies biliaires (la non-existence des voies biliaires excrétrice) qui est une malformation congénitale.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site