Erythème fessier



Les bébés échappent rarement au syndrome des "fesses rouges", une irritation de la peau des fesses qui se développe pendant la période où l'enfant porte des couches. 

quels sont les symptômes ?

Les symptômes de l’érythème fessier ne sont pas toujours les mêmes. Mais s’il y a des irritations et des rougeurs dans la zone de la couche du bébé, il y a une forte chance qu’il ait un érythème fessier. Lorsque vous touchez sa peau, elle peut également vous paraître un peu boursouflée et chaude.

L’érythème fessier peut se manifester sous une forme très  légère - juste quelques tâches rouges qui démangent sur une surface réduite de la peau du bébé - ou sous une forme très étendue, avec des plaques rouges douloureuses qui s’étendent sur le ventre et les cuisses de votre bébé. Pas besoin de paniquer pourtant : faire face à l’érythème fessier fait partie des soins des bébés, en particulier lors de la première année après la naissance

Pourquoi apparait-il ?

Les causes provoquant l’érythème fessier sont nombreuses : de l’introduction d’un nouvel aliment à la propre urine de votre bébé. Voici les symptômes les plus probables :
- Couches humides
Même la couche la plus absorbante laisse passer un peu d’humidité sur la peau délicate de votre bébé. Et lorsque l’urine de votre bébé se mélange avec les bactéries de ses selles, elle se décompose en formant de l’ammoniaque, ce qui peut être très désagréable.
Bien qu’il soit plus probable qu’un bébé laissé avec des couches sales développe un érythème fessier, tout bébé ayant la peau fragile peut l’avoir, même si ses parents changent ses couches régulièrement.
- Frottements ou sensibilité chimique
L’érythème fessier de votre bébé peut résulter du frottement de sa couche sur la peau, en particulier s’il est très sensible aux produits chimiques comme les parfums utilisés dans les couches jetables ou les détergents employés pour laver les couches bébé en tissu. Il se peut aussi que la lotion ou poudre que vous utilisez lorsque que vous mettez des couches ne plaise pas tout à fait à la peau délicate de votre bébé.
- Nouveaux aliments
Il est assez fréquent que les bébés attrapent un érythème fessier lorsqu’ils commencent à manger une alimentation solide ou lorsqu’ils ont avalé un nouvel aliment. Toute alimentation nouvelle change la composition des selles, et pourra aussi provoquer une augmentation des problèmes de digestion de votre bébé. Si vous le nourrissez au sein, la peau de votre bébé pourra même  réagir aux aliments que vous mangez.
- Infection
La zone de la couche du bébé est chaude et humide — c’est exactement ce qui plaît aux bactéries et aux levures. Il est donc possible de voir un érythème se développer, en particulier dans les fissures et plis de la peau de votre bébé.
De plus, les bébés sous antibiotiques (ou ceux dont les mamans les nourrissant au sein sont sous antibiotiques) peuvent présenter des diarrhées, qui peuvent conduire à un érythème fessier. 

Dois-je emmener mon bébé chez le medecin ?

Il n’est probablement pas nécessaire d’aller voir le médecin. Si vous faites attention, vous serez capable de dire bon débarras à l’érythème fessier de votre bébé en trois ou quatre jours sans avoir recours à un médecin.
Il faut appeler le médecin si vous constatez que la région de l’érythème semble être infectée (il a des boursouflures, des boutons contenant du pus, des tâches jaunâtres, des plaies ouvertes). Il pourra prescrire un antibiotique local ou buccal pour votre bébé.
Appelez aussi le médecin si votre bébé a de la fièvre ou si son érythème ne semble pas disparaître après plusieurs jours de traitement à domicile.

Comment peut-on minimiser son apparition ?

Voici, ci-après, quelques bonnes mesures préventives :

Le moyen le plus efficace de défense contre l’érythème fessier est de garder les fesses du bébé sèches, donc il faut changer la couche aussi souvent que possible chaque fois qu’elle est mouillée ou sale. 


Nettoyez la région des organes génitaux de votre bébé soigneusement après chaque changement de couche. Essuyer la peau de votre bébé — il ne faut jamais frotter.


Si votre bébé a tendance à avoir de l’érythème fessier, il faut appliquer sur ses fesses une couche épaisse de crème érythème ou crème change après chaque changement de couche.
Évitez la poudre de talc, car la poussière est nuisible aux poumons de votre bébé en cas d’inhalation. Si vous voulez utiliser de la poudre, choisissez la formule la plus sûre basée sur la fécule de maïs. Secouez le récipient contenant la poudre entre vos mains, loin de votre bébé, jamais directement sur lui ou à sa proximité et gardez le récipient loin de lui en permanence. À chaque changement de couche, lavez et enlevez soigneusement toute trace de poudre qui s’accumule sur les plis de la peau de votre bébé. 


Lorsque votre bébé commence à manger des aliments solides, donnez-lui un aliment à la fois. Attendez quelques jours entre chaque utilisation d’un nouvel aliment permettra d’identifier plus facilement l’aliment à l’origine de l’érythème fessier. Si cela s’avère être le cas, vous pouvez éliminer cet aliment pour l’instant.


Évitez de trop serrer la couche en laissant de la place pour que l’air puisse circuler. Des vêtements larges permettront aux fesses de votre bébé de respirer. Évitez les culottes en plastique et d’autres tissus hermétiques.


Pour celles qui utilisent des couches en tissu, ne les lavez pas avec des lessives contenant des parfums et évitez les adoucissants— tous les deux peuvent irriter la peau de votre bébé. Utilisez de l’eau chaude et rincez deux fois les couches de votre bébé.


Nourrissez au sein votre bébé aussi longtemps que possible. Le nourrir au sein renforce la résistance du bébé aux infections en général et le rend moins apte à avoir recours aux antibiotiques, ce qui peut contribuer à l’érythème fessier.


Si votre bébé va à la garderie, soyez certains que les assistantes maternelles de la garderie comprennent l’importance de ces mesures pour éviter l’érythème fessier.

Quel est le meilleure moyen de traitement ?


Alors qu'en temps normal quelques changes par jour suffisent, dans le cas d'un érythème fessier, il faudra éviter toute macération prolongée et donc changer bébé plus fréquemment. En cas d’erythème fessier liée à l'irritation mécanique des couches, il est préférable d'utiliser pendant quelques jours des couches "tout coton". 


Pour limiter la douleur, il est préférable de sécher la peau en 'tamponnant délicatement plutôt qu'en la frottant. Portez une attention particulière au niveau des plis de l'aine.


Utilisez une crème  spécifique (crème change)— qui forme une couche de protection sur la peau — après chaque changement de couche pourra aider à protéger la peau irritée de votre bébé des selles et de l’urine. 
Ne serrez pas trop la couche ou utilisez des couches un peu larges sur votre bébé pour permettre à l’air de circuler. Si votre bébé porte des couches en tissu, ne pas utiliser de culottes en plastique. Si vous achetez des couches jetables, testez une marque différente pour voir si cela s'améliore. 
Lorsqu'il fait chaud et que votre bébé peut jouer dehors ou dans une pièce avec un sol facile à nettoyer, enlever sa couche aussi longtemps que possible chaque jour. L’exposition à l’air accélérera la guérison.


Pensez à laisser dormir votre bébé fesses-nues chaque fois qu’il a de l’érythème. Une alèse en plastique sous le drap aidera à protéger le matelas. 

jespere que sa peut vous aidez.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×