Episiotomie



Intervention chirurgicale qui consiste à sectionner la muqueuse vaginale et les muscles superficiels du périnée afin d'agrandir l'orifice de la vulve et de faciliter l'expulsion du fœtus lorsque accouchement le nécessite.

INDICATIONS
L'épisiotomie dépend de l'appréciation de l'obstétricien : aussi est-elle pratiquée de façon très variable suivant les lieux d'accouchement.

Elle n'est pas effectuée systématiquement chez la femme qui accouche d'un premier enfant. En revanche, lorsqu'elle a été faite une première fois, les épisiotomies suivantes auront lieu au même endroit.

Les indications les plus fréquentes d'une épisiotomie sont la naissance d'un gros bébé, la présentation par le siège ou l'extraction par forceps.

Elle est également effectuée chez les patientes atteintes d'anomalies congénitales du périnée ou chez celles qui ont été excisées rituellement.

Cette intervention permet de prévenir d'éventuelles déchirures du périnée et d'éviter la survenue à long terme de troubles urinaires tels qu'une incontinence.

Une épisiotomie est parfois pratiquée également lors de certaines hystérectomies effectuées par voie basse.

DÉROULEMENT ET SURVEILLANCE
Une épisiotomie est faite et recousue sous anesthésie locale, ou sous anesthésie péridurale lorsqu'il en a été instauré une pour l'accouchement. L'incision est latérale ou médiane (dirigée vers l'anus).

Les soins postopératoires ont lieu plusieurs fois par jour et sont répétés après chaque selle ou miction : toilette et séchage à l'air chaud jusqu'à ce que les fils soient retirés, en général le cinquième jour.

Les rapports sexuels peuvent être repris après la cicatrisation complète, qui a lieu environ 3 semaines après l'accouchement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×