Eczema



Syndrome caractérisant plusieurs maladies cutanées, d'origine immunoallergique mais de mécanismes variables, se manifestant, dans sa forme aiguë, par des lésions rouges, suintantes et très prurigineuses.

Les maladies en cause peuvent être une dermatite atopique, d'origine génétique, une dermite de contact, liée à la manipulation de substances allergisantes, ou, plus rarement, une dermite par sensibilisation interne, consécutive à un foyer infectieux, bactérien, ou mycosique.

SYMPTÔMES ET SIGNES
L'eczéma peut survenir de manière aiguë ou chronique.

— L'eczéma aigu est caractérisé par une évolution cyclique typique, inaugurée par une phase de vives démangeaisons, suivie de l'apparition de plaques rouges mal délimitées, où apparaissent rapidement de petites cloques remplies de sérosité (vésicules), qui s'ouvrent peu de temps après, provoquant un suintement ; enfin apparaissent des croûtes plus ou moins épaisses, qui tombent au bout de 2 ou 3 semaines et laissent des cicatrices rosées.

— L'eczéma chronique, plus varié, présente trois formes principales :

— les formes sèches, qui se traduisent par des placards rouges et croûteux mal délimités, avec une desquamation tantôt fine, tantôt en larges lambeaux ;

— les formes lichénifiées, qui se caractérisent par des plages de peau épaisse et violine, parcourues de sillons à dessin losangique ;

— les formes dysidrosiques, qui se traduisent par l'apparition de vésicules sur les faces latérales des doigts ; celles-ci peuvent se rompre et former des croûtes ou des fissures, en particulier sur les paumes des mains et les plantes des pieds.

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT
Il est indispensable d'identifier la maladie en cause (enquête étiologique), pour pouvoir établir un traitement de cette dernière, lorsque cela est possible. Parallèlement, un traitement des symptômes est instauré.

En phase aiguë, les lésions se traitent par l'application d'antiseptiques légers et non allergisants (sérum, zinc, permanganate de potassium, nitrate d'argent à 1 %) et, une fois par jour, d'un dermocorticoïde, sous forme de crème. Ces soins locaux peuvent s'accompagner d'un traitement général : antihistaminiques, afin d'atténuer les démangeaisons, et antibiothérapie en cas de surinfection importante des lésions.

En phase chronique, le traitement vise à faciliter la cicatrisation des lésions par application de produits dits réducteurs : pâte à l'eau ou à l'ichtyol. Les dermocorticoïdes, sous forme de pommades, sont efficaces pour soulager les démangeaisons et atténuer les rougeurs résiduelles. Les cures thermales, enfin, peuvent soulager des formes rebelles d'eczéma chronique, notamment grâce aux douches filiformes (à jet fin et puissant).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×