Cycle menstruel







Période comprise entre chaque début de règles, au cours de laquelle se succèdent un ensemble de phénomènes physiologiques et hormonaux rendant possibles l'ovulation, la rencontre des gamètes, la fécondation et la nidation de l'embryon au sein de la muqueuse utérine.

Le cycle menstruel se répète chez la femme, de la puberté jusqu'à la ménopause, et n'est normalement interrompu que par les périodes de grossesse (il peut l'être artificiellement par contraception hormonale). Il dure en moyenne 28 jours et intéresse l'hypophyse, les ovaires, l'utérus et le vagin.

Le cycle menstruel se subdivise en une phase folliculaire et une phase lutéale.

— La phase folliculaire dure environ 14 jours, pendant lesquels la sécrétion hypophysaire d'hormone folliculostimulante (FSH) provoque la maturation de plusieurs follicules ovariens, dont un seul parviendra à maturité. Ceux-ci sécrètent des œstrogènes responsables à leur tour d'un épaississement de l'endomètre (muqueuse interne de l'utérus) et d'une sécrétion abondante de glaire cervicale, destinée à faciliter l'ascension des spermatozoïdes.

— La phase lutéale débute vers le 14e jour, lorsqu'une légère hausse du taux d'œstrogènes déclenche dans l'hypophyse une importante sécrétion d'hormone lutéinisante (LH), qui provoque l'ovulation et la transformation du follicule rompu en corps jaune. Le corps jaune, à son tour, sécrète de la progestérone, hormone qui augmente la température corporelle, rend la glaire cervicale impropre à l'ascension des spermatozoïdes et contribue à préparer l'endomètre pour une nidation éventuelle de l'œuf. Si l'ovule n'est pas fécondé, le corps jaune se flétrit brutalement et dégénère. La chute du taux de progestérone qui s'ensuit entraîne la desquamation de l'endomètre, qui s'évacue en formant les règles. Un autre cycle peut recommencer, qui va préparer à nouveau le corps féminin à l'accueil d'un œuf.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×