Baby Blues



Une grossesse se vit dans le corps, mais aussi dans la tête. Ce sont neuf mois riches en émotions qui se déclinent en une large palette - angoisse, joie, irritation, excitation… Ce temps est nécessaire à la future maman et au futur papa pour se préparer psychologiquement à l’arrivée de leur enfant.


Les modifications hormonales

Le premier trimestre est particulièrement éprouvant pour les futures mères. Le corps subit d’importantes transformations physiologiques, à commencer par des modifications hormonales brutales.
Certaines de ces hormones auraient une influence sur l’humeur. Adrénaline (stress et énervement), cortisol (énergie), œstrogène (excitation) entre autres interagissent, et créent un climat émotionnel propice aux changements d’humeur.

A cela s’ajoutent ce que l’on appelle les « signes sympathiques » de la grossesse, tels que des vertiges, des malaises, des troubles du sommeil. La future maman est partagée entre la joie que lui procure sa grossesse et les inquiétudes qui en découlent (l’accouchement va-t-il bien se passer ? Vais-je savoir m’occuper de mon bébé… ?). Elle se sent souvent fatiguée, ses émotions sont exacerbées, elle peut être à fleur de peau et devenir plus irritable.

Le premier trimestre de grossesse peut être marqué également par des troubles digestifs comme des nausées, des aigreurs d’estomac ou des vomissements surtout au moment du réveil. La constipation est fréquente. L’appétit peut être modifié avec l’apparition d’envies subites (on fait souvent référence aux fraises) et de dégoût pour certains aliments. Des nouvelles réactions face aux odeurs vont se développer, certaines pouvant devenir insupportables (café, tabac …).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×